L’observatoire

Du rêve à la réalité…

dsc_9026

Crédit photo : Ville de Mirabel

2016 représente une grande année pour le CABBRM. En effet, après beaucoup de travail durant le printemps et l’été, c’est le 5 octobre de cette même année que nous avons enfin inauguré l’observatoire du Bois de Belle-Rivière. Pour l’occasion, plusieurs personnes se sont déplacées dont nos invités d’honneur, Samy Savignac (concepteur et maître d’œuvre du chantier de l’observatoire), Stéphane Michaud (directeur du Parc du Bois de Belle-Rivière), Gaétan Cholette (membre honoraire du CABBRM), Gérald Paquin (responsable du comité scientifique de l’observatoire), Robert Lamontagne (directeur de l’observatoire du Mont Mégantic), Louise Ouellet (présidente de la Fédération des astronomes amateurs), Éric Prud’homme (de la compagnie Enbridge), Jean Bouchard (maire de Mirabel) et Coralie Simard (spécialiste de l’astronomie pour le camp de jour de Mirabel). Vous pouvez voir en images quelques moments de cette aventure depuis son idée jusqu’à l’inauguration en cliquant ici.

Le club tient à les remercier et à remercier chaleureusement tous les bénévoles qui se sont succédé dans la réalisation du projet : Normand Demontigny, Norbert Boucher, Johanne Bourget, Michel Burelle, Daniel Cholette, Denis Labelle, François Legrand, Roger Ménard, Serge Mongeau, Gérald Paquin, François Simard et Isabelle Vaudry. Sans votre travail dévoué, ce projet ne serait demeuré qu’un simple rêve.

dscn5545Nous pouvons maintenant profiter d’un observatoire de 14 pieds de diamètre équipé d’un télescope de type Schmidt-Cassegrain de 14 pouces (EdgeHD de la compagnie Célestron) sur une monture CGE PRO. Le tout est complètement autosuffisant sur le plan énergétique grâce à des panneaux solaires et une éolienne situé à ses côtés.

Par ailleurs, pour accompagner cet instrument, le parc a également fait l’acquisition d’une lunette solaire de marque Lunt (LUNT LS60THA), un télescope de type Newton de 8 pouces sur une monture Dobson (Skywatcher N 254/1200) et d’une monture HEQ5 PRO.

Entouré de terres agricoles, le site de l’observatoire se retrouve dans une région cotée 5 sur l’échelle de Bortle (échelle de luminosité du ciel nocturne), Ce qui représente un excellent compromis entre la proximité des centres urbains et qualité de la noirceur du ciel. Aussi, pour éviter les turbulences au niveau du sol tout en visant à obtenir un horizon le plus dégagé possible sur 360 degrés, l’observatoire a été installé au sommet d’une colline de 23 mètres de haut. Vous pouvez avoir un aperçu de l’endroit en cliquant ici.

Publicités